Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 16:30

GRAVEMENT BLESSE EN ALGERIE

Le caporal Philippe SENCE

reçoit la médaille militaire

pour son courage et son sacrifice

Sur son lit du Val-deGrâce à Paris, un militaire récemment rapatrié d'Algérie renaît lentement à la vie, et souffre en silence. C'est un jeune Mouvallois, le caporal Philippe Sence, du 22ème RI, fils de M Sence, contrôleur principal des contributions indirectes à Tourcoing, demeurant 83 rue du Congo à Mouvaux.

Le 4 mars 1959, en compagnie d'un groupe de ses camarades, il tombait dans une embuscade tendue par les rebelles à Ténès, dans l'Oranais. Après s'être farouchement battu pour lui même et pour ses camarades, il était grièvement

   

 

blessé de quatre balles dans la tête et laissé pour mort sur le terrain.

Relevé et conduit à l'hôpital d'Alger, il y subit une grave opération, et resta 19 jours dans le coma. Il vient d'être rapatrié  au Val-de-Grâce. Son état de santé s'améliore lentement, mais pour l'instant, un centre nerveux ayant été atteint par projectile, il reste paralysé des deux jambes et du bras gauche. On espère cependant que les soins dont il est l'objet lui permettront de retrouver l'usage de ses membres.

Dans une lettre adressée aux parents de notre héroïque concitoyen, son capitaine affirme que le courage et le sacrifice de leur fils avaient sauvé la vie de ses camarades. En décembre 1958, le caporal Philippe Sence avait obtenu la croix de la valeur militaire avec palme pour son attitude digne d'éloges lors d'une opération dans l'Ouarsenis. Son nouveau fait d'armes qui l'a atteint si cruellement lui vaut aujourd'hui la Médaille militaire avec une citation à l'ordre de la brigade.

Agé de 25 ans, ancien élève de l'IPR de Roubaix, Philippe Sence avait, avant son incorporation suivi les cours d'élève officier mécanicien de la Marine marchande.

Avec nos voeux pour un rétablissement aussi rapide que possible de leur fils, nous adressons à M. Sence et à sa famille nos sentiments d'admiration et de vive sympathie.

§

Nous ajouterons un mot pour déplorer le négligences de l'autorité militaire à avertir les familles des militaires blessés en Algérie. C'est ainsi que M.Sence n'a eu connaissance, officiellement, de la tragédie dont son fils avait été la victime, que bien après que des camarades de celui-ci ne l'eussent informé. Même négligence en ce qui concerne le rapatriement au Val-de-Grâce. Aucun  avis officiel n'est encore venu en informer les parents. Il y a là, une grave et pénible anomalie, à laquelle, espérons-le, il sera rapidement porté remède, non pas tant maintenant pour le fils de M. Sence que pour les cas qui pourraient se présenter dans l'avenir.

 

Extrait de presse locale qui m'a été communiqué par un membre de la famille de Philippe.

                              Michel.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans TEMOIGNAGES
commenter cet article

commentaires

pedrito 10/09/2017 20:38

Qu'est devenu Philippe SENCE? En avez-vous des nouvelles?

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • Le blog de Michel
  • : La vie des jeunes appelés durant les évènements en ALGÉRIE de 1956 à 1963 dans la région de TENES.
  • Contact

Recherche