Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 17:50

Extrait d'un supplément non broché à la revue L'ILLUSTRATION du 14 février 1920

 

 

L'INFANTERIE

 

L'Infanterie de ligne, la reine des batailles de tous les temps,la véritable puissance armée d'un pays, et qui, avec ses régiments coude à coude, à tenu tous les fronts de combat de la mer aux Vosges et qui a peuplé de ses morts innombrables tout le sol à défendre d'Occident et d'Orient, l'infanterie s'est illustrée durant la dernière guerre, d'une gloire que seuls égalent ses sacrifices multipliés et sanglants. D'autres armes, dites de choc ont pu réaliser, en palmes et en fourragères, des pourcentages supérieurs. Mais, dans aucune arme, les "repos" n'ont été plus rares, ni les hécatombes globales plus impressionnantes. Il faut songer à l'héroïsme obscur de ceux, innombrables qui sont morts de misère dans les tranchées des secteurs momentanément "calmes" ; à la souterraine guerre de mines, qui anéantissait des compagnies entières; aux tranchées d'hiver, aux boues glacées des Flandres, de l'Argonne, de Champagne, de Verdun, où, même pendant les semaines où la voix du canon se taisait, des régiments relevaient d'autres régiments qui, sans combat, avaient perdu la moitié de leur effectif, décimé par mille souffrances sans gloire, par ce gel qui provoqua des dizaines de milliers d'amputations, par le vaste et impitoyable empoisonnement des nappes toxiques qui descendaient lourdement dans les refuges les mieux enterrés. Des unités glorieuses d'Afrique, des bataillons admirables de chasseurs, ont conservé un souvenir ferrifié des périodes d'immobilité auxquelles ils furent contraints dans les tranchées de certains secteurs où l'on ne se battait pas. Il y a eu tels régiments d'infanterie auxquels ne s'est pas offerte l'occasion d'obtenir par une brillante action d'ensemble des citations collectives, mais où les citations individuelles ou de petits groupes, compagnies ou bataillons, se sont magnifiquement totalisées. Si les limites données à cette publication nous obligent à ne parler que des régiments à fourragères en réservant la plus grande place aux unités portant la fourragère rouge ou la fourragère jaune, il serait injuste de ne pas associer à la gloire des brillantes unités de choc, et à notre reconnaissance définitive, tels obscurs régiments de secteur, dont l'héroîsme fut d'une autre nature mais dans lesquels se sont révélés, innombrables, les "saints" les "martyrs" de ces tranchées, où se vécut ce qu'un témoin impressionné et un écrivain exact appela" la passion de notre frère poilu "

D'après les chiffres du G.Q.G., l'infanterie a totalisé cinq fourragères rouges, quatre dont il a été parlé précédemment et une autre, celle du 8ème régiment d'infanterie, plus récemment accordée et dont il sera parlé plus loin; 63 fourragères aux couleurs de la Médaille militaire, et 154 fourragères aux couleurs de la Croix de guerre.

Les 63 régiments dotés de la fourragère aux couleurs de la Médaille militaire portent les numéros suivants:       1er, 12e, 18e, 19e, 21e, 22e, 30e, 32e, 34e, 35e, 42e, 44e, 49e, 51e, 55e, 60e, 65e, 66e, 67e, 69e, 77e, 81e, 94e, 98e, 106e, 109e, 110e, 112e, 116e, 123e, 125e, 128e, 133e, 146e, 149e, 150e, 151e, 154e, 155e, 156e, 158e, 161e, 162e, 164e, 168e, 169e, 170e, 172e, 173e, 208e, 224e, 251e, 272e, 287e, 299e, 321e, 329e, 332e, 360e, 401e,409e, 411e, 418e.

 

Nous donnons ci-dessous la plus belle ou la plus complète citation de chacun de ces corps avec un résumé des autres citations qui ont valu au régiment sa fourragère Jaune et verte:  

 

22ème régiment d'infanterie

 

Décision du G.Q.G. du 6 juillet 1918

Régiment d'élite, aussi solide dans la défensive que brillant dans l'offensive, déjà cité deux fois à l'ordre de l'armée. Sous les ordres du lieutenant-colonel Tronyo, après trente heures de marche presque ininterrompue en formation de guerre, est arrivé au contact d'un ennemi qui poursuivait depuis quatre jours une avance sans arrêt. Dans la zone dont la défense lui a été attribuée, malgré la violence des attaques ennemies qui se sont succédé pendant dix jours, pas un pouce de terrain n'a été cédé. Grâce à la vigueur et à la ténacité des éléments en première ligne, ceux en réserve ont pu être engagés avec succès pour faire contre attaques et rétablir la situation des corps voisins attaqués.

 

Les deux citations à l'ordre de l'Armée qui ont précédé la citation ci-dessus avaient été obtenues: la première, lors des attaques du 25 septembre 1915, où le 22éme à fait paraître dans tout son éclat sa valeur guerrière; la seconde le 23 octobre 1917,où, lors de l'assaut, par nos troupes, des puissantes organisations allemandes d'Allemant et de la Malmaison, le régiment enleva brillamment toute une succession de lignes ennemies fortement organisées et réussit, au prix d'un merveilleux effort, à maintenir l'occupation d'un point d'appui qui couvrait la gauche de sa division. La quatrième citation fut conquise au cours de l'offensive commencée le 26 septembre 1918 et où le le 22éme régiment, "témoignant, une fois de plus, d'un courage magnifique et d'une endurance admirable", au travers d'un terrain couvert de fortifications formidables et hérissé de mitrailleuses, refoula, par des assauts successifs, l'ennemi jusqu'à la Py, " alliant l'héroïsme à l'art de la manoeuvre " capturant 320 prisonniers, 2 canons et un énorme matériel.

 

  Michel FETIVEAU.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel - dans HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

FETIVEAU Michel 17/10/2014 14:16

Bonjour Christian.
Je me heurte au même problème. Mon père a fait la guerre de 14/18 et a obtenu une citation qui figure sur son livret militaire, mais je n'ai pas réussi à en obtenir le texte. De plus il n'a été
démobilisé qu'en fin octobre 2019 alors qu'il avait fait 3 ans de guerre. Je ne réussis pas à savoir où il était affecté. Je crois me souvenir qu'il parlait alors de la Turquie !
Vous pouvez me contacter à: photos.22ri@laposte.net
Amicalement.
Michel.

FOURNIER 15/10/2014 21:56

Bonjour Michel , bel hommage a tout ces hommes , le Lieutenant colonel TRONYO du 22° RI a cité a l ordre du régiment n° 40 le 16 juin 1918 le grand père de mon épouse le soldat de 2°classe Valancot
Claudius . Je suis a la recherche d une photo du Colonel Tronyo , pourriez vous m aider , de plus sur la JMO 1918 du 22° RI ,je n ai pas trouvé trace de cette citation , ou chercher ? Mes
salutations Mr Fournier Christian Isère

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • Le blog de Michel
  • : La vie des jeunes appelés durant les évènements en ALGÉRIE de 1956 à 1963 dans la région de TENES.
  • Contact

Recherche